D'après la dernière campagne européenne Euromelanoma, 41% des décès dus aux cancers de la peau pourraient être évités en Belgique si les patients ne reportaient pas leur consultation.

Il était donc "vital" pour la clinique de conscientiser les patients aux causes, aux symptômes et au traitement de ces cancers, en particulier ceux liés à l'exposition solaire. "Les gens connaissent les signes d'un mélanome grâce à toutes les campagnes qui sont faites. Mais cette formation va au-delà et s'inscrit davantage dans une démarche de compréhension. Pourquoi un grain de beauté évolue en mélanome et pas un autre? Sur quel type de peau? Quel type de crème solaire mettre? Quels types de rayons solaires sont plus dangereux? Pourquoi les rayons UVA ne sont-ils pas meilleurs que les UVB? Quelles sont les autres sources d'UV? Pourquoi avant 20 ans, faut-il mieux se protéger? Car le système immunitaire n'est pas encore tout à fait efficace... Toutes ces questions feront partie de ce cours", explique le docteur Olivier Vanhooteghem, chef du service Dermatologie.

La première séance est prévue vendredi à 11h00. "C'est ouvert à tous et gratuit. Les personnes intéressées peuvent s'inscrire en téléphonant à la clinique. On refera ce cours plusieurs fois sur l'année", ajoute-t-il.
Il existe 150 types de cancers de la peau et 600.000 personnes décèdent annuellement d'un cancer lié aux excès de soleil.

D'après la dernière campagne européenne Euromelanoma, 41% des décès dus aux cancers de la peau pourraient être évités en Belgique si les patients ne reportaient pas leur consultation. Il était donc "vital" pour la clinique de conscientiser les patients aux causes, aux symptômes et au traitement de ces cancers, en particulier ceux liés à l'exposition solaire. "Les gens connaissent les signes d'un mélanome grâce à toutes les campagnes qui sont faites. Mais cette formation va au-delà et s'inscrit davantage dans une démarche de compréhension. Pourquoi un grain de beauté évolue en mélanome et pas un autre? Sur quel type de peau? Quel type de crème solaire mettre? Quels types de rayons solaires sont plus dangereux? Pourquoi les rayons UVA ne sont-ils pas meilleurs que les UVB? Quelles sont les autres sources d'UV? Pourquoi avant 20 ans, faut-il mieux se protéger? Car le système immunitaire n'est pas encore tout à fait efficace... Toutes ces questions feront partie de ce cours", explique le docteur Olivier Vanhooteghem, chef du service Dermatologie. La première séance est prévue vendredi à 11h00. "C'est ouvert à tous et gratuit. Les personnes intéressées peuvent s'inscrire en téléphonant à la clinique. On refera ce cours plusieurs fois sur l'année", ajoute-t-il. Il existe 150 types de cancers de la peau et 600.000 personnes décèdent annuellement d'un cancer lié aux excès de soleil.