L'action commencera mercredi à midi et sera lancée par Gerlant Van Berlaer, collègue et ami de M. Djalali. Il lira à cette occasion le texte qu'il a rédigé pour son confrère enfermé en Iran depuis avril 2016.

Avec cette mobilisation, qui prendra fin vers 14h00, la VUB et l'UZ Brussel demandent à leurs étudiants et leur personnel de rédiger des centaines de cartes à l'attention de M. Djalali et son épouse.

Amnesty International relayera cette action auprès des médias iraniens, tandis que l'université et l'hôpital en rendront compte à l'ambassade iranienne.

Le docteur Ahmadreza Djalali est un spécialiste en médecine d'urgence. Installé en Suède et professeur invité à la VUB, il est accusé par Téhéran d'avoir collaboré avec le Mossad à l'assassinat de deux responsables du programme nucléaire iranien il y a quelques années.