Afin de travailler dans des conditions optimales, le CHPLT dispose d'une seconde salle de cathétérisme et d'électrophysiologie située au coeur du plateau médicotechnique de l'hôpital, en liaison directe avec l'Unité de Soins Intensifs.

L'investissement global pour cette toute nouvelle unité est de 1.343.215 euros HTVA, dont 517.336,944 euros pour l'équipement.
Les angioplasties, pour les syndromes coronariens aigus, sont donc à présent réalisées au CHPLT. "Le CHPLT est la seule Institution de l'Est de la Belgique à pouvoir proposer cet examen diagnostique et thérapeutique. Sa situation géographique 'isolée' peut laisser entrevoir le maintien et même le développement de la technique dans les prochaines années permettant un suivi optimal des patients coronariens", ajoutent les responsables du CHPLT.

Parallèlement à cette évolution importante, le service de cardiologie dispose désormais d'une nouvelle unité d'hospitalisation de 24 lits qui occupe une vingtaine de personnes. L'investissement, pour cette unité, est de l'ordre de 1,3 million d'euros.
Le service cardiologique a pratiqué en 2014 plus de 1.800 hospitalisations et plus de 60.000 actes techniques. Près de 13.500 consultations ont été réalisées l'année dernière.

Afin de travailler dans des conditions optimales, le CHPLT dispose d'une seconde salle de cathétérisme et d'électrophysiologie située au coeur du plateau médicotechnique de l'hôpital, en liaison directe avec l'Unité de Soins Intensifs. L'investissement global pour cette toute nouvelle unité est de 1.343.215 euros HTVA, dont 517.336,944 euros pour l'équipement. Les angioplasties, pour les syndromes coronariens aigus, sont donc à présent réalisées au CHPLT. "Le CHPLT est la seule Institution de l'Est de la Belgique à pouvoir proposer cet examen diagnostique et thérapeutique. Sa situation géographique 'isolée' peut laisser entrevoir le maintien et même le développement de la technique dans les prochaines années permettant un suivi optimal des patients coronariens", ajoutent les responsables du CHPLT. Parallèlement à cette évolution importante, le service de cardiologie dispose désormais d'une nouvelle unité d'hospitalisation de 24 lits qui occupe une vingtaine de personnes. L'investissement, pour cette unité, est de l'ordre de 1,3 million d'euros. Le service cardiologique a pratiqué en 2014 plus de 1.800 hospitalisations et plus de 60.000 actes techniques. Près de 13.500 consultations ont été réalisées l'année dernière.