Le CMH effectue en moyenne 167 sorties par voie routière chaque année, soit 14,3% de l'ensemble de ses missions. Il a choisi de s'équiper de ce véhicule, similaire aux SMUR des services d'urgence hospitaliers, afin d'assurer une continuité maximale de soins lorsque l'hélicoptère ne peut être utilisé.

Sur les cinq dernières années, Le CMH a effectué en moyenne trois missions quotidiennes via le véhicule routier ou l'hélicoptère. Ce dernier est appelée dans 84% des cas pour des interventions de type primaire, à savoir comme moyen de secours de l'aide médicale urgente le plus rapide et le plus adapté à la situation rencontrée

Cinq pour cent des missions sont considérées comme des interventions de type primo-secondaire, c'est à dire qui correspondent à une demande relative à la sollicitation d'un SMUR routier déjà en intervention. Ce type de réquisition est motivé par un besoin de renfort de compétences médicales ou par la nécessité d'un transport médicalisé très rapide vers un hôpital spécialisé.

Enfin, une intervention sur 10 concerne des transferts interhospitaliers à caractère urgent, organisés en concertation entre les médecins urgentistes respectifs du CMH, de l'hôpital demandeur du transfert et de l'hôpital de destination du patient.

Le CMH effectue en moyenne 167 sorties par voie routière chaque année, soit 14,3% de l'ensemble de ses missions. Il a choisi de s'équiper de ce véhicule, similaire aux SMUR des services d'urgence hospitaliers, afin d'assurer une continuité maximale de soins lorsque l'hélicoptère ne peut être utilisé.Sur les cinq dernières années, Le CMH a effectué en moyenne trois missions quotidiennes via le véhicule routier ou l'hélicoptère. Ce dernier est appelée dans 84% des cas pour des interventions de type primaire, à savoir comme moyen de secours de l'aide médicale urgente le plus rapide et le plus adapté à la situation rencontréeCinq pour cent des missions sont considérées comme des interventions de type primo-secondaire, c'est à dire qui correspondent à une demande relative à la sollicitation d'un SMUR routier déjà en intervention. Ce type de réquisition est motivé par un besoin de renfort de compétences médicales ou par la nécessité d'un transport médicalisé très rapide vers un hôpital spécialisé.Enfin, une intervention sur 10 concerne des transferts interhospitaliers à caractère urgent, organisés en concertation entre les médecins urgentistes respectifs du CMH, de l'hôpital demandeur du transfert et de l'hôpital de destination du patient.