Tout sur cdH

C'était dans l'air, c'est désormais chose faite : le Gouvernement wallon a approuvé, en première lecture, le projet de décret visant à mettre en place l'assurance autonomie. Pour rappel, l'objectif de cette dernière est de déployer une couverture sociale pour répondre aux besoins liés à l'allongement de la vie et à la perte d'autonomie.

Coup de théâtre dans la capitale wallonne : les quatre partis cdH-MR-PS-Ecolo viennent d'annoncer que la fusion entre la Clinique Saint-Luc de Bouge (SLBO) et le Centre hospitalier régional Sambre et Meuse (CHRSM) a échoué. En cause, vraisemblablement, les craintes de la Clinique de Bouge de subir une tutelle publique dès lors que l'entité fusionnée se rangeait sous le statut d'asbl chapitre XII. Ce qui surnage est un sentiment de gâchis.

Le tout récent décret wallon encadrant les structures d'hébergement non agréées (SHNA) pour personnes en difficultés prolongées - parfois appelées les "maisons-pirates" - risque de mener à des exclusions de résidents et à des difficultés financières, a averti mercredi Jean-François Blanche, directeur de La Villa Blanche, lors d'une conférence de presse à Liège.

L'assurance autonomie, cette cotisation de 50 euros par an que la toute grande majorité des résidents de Wallonie de 26 ans et plus devront verser pour aider les personnes en perte d'autonomie, a été confirmée par le gouvernement MR-cdH via une note de la vice-présidente cdH Alda Greoli approuvée cette semaine au gouvernement wallon.

Mardi en commission de la Santé publique on a débattu du projet de loi relatif à l'exercice des professions de santé. Une solution durable pour la planification médicale selon le gouvernement. Pour Catherine Fonck (cdH), au contraire, " le contingentement pour les médecins étrangers européens s'impose ! La discrimination à l'envers pour les jeunes Belges, ça suffit ! " Ils sont en effet 414 médecins étrangers à avoir reçu un numéro Inami en 2016.

La volonté de Maggie De Block de réduire le nombre des travailleurs en pédopsychiatrie de jour inquiète la poignée d'hôpitaux de jour pédopsychiatriques francophones. Au CHR Saint-Joseph, le Dr Isabelle Schonne, défend une prise en charge adaptée à la réalité de terrain

Anne Boucquiau, cheffe de Cabinet en charge des matières Santé, Action sociale et Egalité des chances de l'ancien ministre Maxime Prévot (cdH) - ne fait pas partie du Cabinet d'Alda Greoli (cdH), la nouvelle ministre et vice-présidente.

La volonté soudaine du cdH de ne plus travailler au sein des entités fédérées avec les socialistes - devenus "infréquentables" - risque d'impacter de nombreux dossiers "santé" en charge des gouvernements bruxellois, wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le jdM dresse une liste non-exhaustive des projets et décisions qui risquent de connaître un bon coup de frein.