Tout sur CSS

"L'employeur dont le personnel, les entrepreneurs ou les sous-traitants courent un risque d'accident par piqûre ou d'exposition au sang et autres fluides est tenu de réaliser une analyse des risques, de prendre des mesures de prévention et de sécurité spécifiques, d'informer et former son personnel de manière adéquate et de mettre en place une procédure de notification et de suivi."

Le Conseil supérieur de la Santé et le KCE, le Centre fédéral d'expertise des soins de santé, tenteront dans les négociations avec le cabinet de la ministre de la Santé publique Maggie De Block d'obtenir de figurer dans le Sciensano "phase 2" au sein d'une "DG Avis" qui préserverait d'une certaine manière la spécificité de ces deux organes. "Nous allons travailler jusqu'au bout pour avoir cela", a en tout cas indiqué Jean Nève, le président du CSS, mercredi en marge de l'assemblée générale de cette instance.