Tout sur Luxembourg

Entre le 4 et le 10 août, il y a eu en moyenne près de 47,4 admissions quotidiennes à l'hôpital de patients souffrant du Covid-19, soit une hausse de 22% par rapport à la période de référence précédente, ressort-il du rapport épidémiologique de Sciensano mis à jour mercredi. Au total, 467 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19 (+27% sur une semaine), dont 121 patients traités en soins intensifs (+29%).

La Province de Luxembourg tente d'améliorer l'attractivité de la profession d'infirmier ainsi que la rétention du personnel dans le sud du pays. La province fait face de longue date à des problèmes de pénurie dus à la ruralité de la région ainsi qu'aux départs en augmentation constante d'infirmiers vers le Grand-Duché voisin. Un plan d'action en quatre axes a été mis sur pied pour tenter de pallier la situation.

Les travaux d'agrandissement de l'hôpital de Marche ont officiellement débuté vendredi en présence des ministres wallons Willy Borsus et René Collin. Attendue de longue date, l'aile B6 accueillera un plateau de consultations centralisées, de nouvelles unités de soins ainsi qu'un nouveau plateau technique et logistique.

La Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et l'Autriche (BeNeLuxA) travaillent ensemble pour mettre de nouveaux médicaments à la disposition des patients plus rapidement et à un prix acceptable. Ces pays veulent également améliorer l'accès à des médicaments innovants importants et à des traitements à prix abordable. Le site web www.beneluxa.org permet d'en savoir plus et constitue une nouvelle étape dans le cadre de cette collaboration.

Le député-bourgmestre Josy Arens estime que la province de Luxembourg doit avoir son PET-scan et que l'hôpital d'Arlon est tout désigné pour l'accueillir. Mais selon l'Avenir, il ne suffit pas qu'Arens soit du même parti (le cdH) que le ministre wallon de la Santé pour qu'il en aille ainsi.

Dans le cadre de la confection du budget 2017, Maggie De Block prévoit 900 millions d'économies substantielles dans le secteur des soins de santé, dont 90 millions d'euros sur le budget des moyens financiers des hôpitaux dès 2016 qui passeront ensuite à 120 millions d'euros par an dès 2017 (plus les montants économisés sur les honoraires médicaux). À cela s'ajoute la réforme du financement des infrastructures des hôpitaux wallons. Le tout provoque une crainte par rapport au site hospitalier de Vivalia chez Philippe Courard, député PS au Parlement wallon, qui a fait part de ses questions au ministre wallon de la Santé.