Tout sur Meuse

Stéphane Rillaerts, directeur général du CHR Sambre et Meuse, commente dans une tribune publiée dans le jdM la réforme du secteur hospitalier annoncée par Frank Vandenbroucke. Dans une première partie, il s'interroge sur l'avenir des réseaux hospitaliers et sur les conditions nécessaires à leur fonctionnement.

Le chantier des futures urgences du CHRSM - site Meuse, à Namur, a démarré en décembre 2020 et devrait se terminer courant 2023. Un nécessité pour l'équipe médicale qui attendait cette rénovation depuis de nombreuses années.

Coup de théâtre dans la capitale wallonne : les quatre partis cdH-MR-PS-Ecolo viennent d'annoncer que la fusion entre la Clinique Saint-Luc de Bouge (SLBO) et le Centre hospitalier régional Sambre et Meuse (CHRSM) a échoué. En cause, vraisemblablement, les craintes de la Clinique de Bouge de subir une tutelle publique dès lors que l'entité fusionnée se rangeait sous le statut d'asbl chapitre XII. Ce qui surnage est un sentiment de gâchis.

Le projet de développement d'une approche intégrée pour le diagnostic de la qualité des eaux de la Meuse baptisé DIADeM a été officiellement lancé à Namur lors d'une journée de conférences à destination notamment des partenaires du projet. Dans le cadre du nouveau programme INTERREG (France, Wallonie, Flandre), DIADeM vise à identifier et à mesurer les perturbations dues aux rejets des stations d'épuration (STEPs), notamment des résidus médicamenteux, sur les organismes aquatiques du milieu récepteur.