Tout sur Vincent Claes

Après des heures négociations, la Commission paritaire nationale médecins-hôpitaux a conclu le 19 mai un accord sur les conditions de travail et la protection sociale des médecins spécialistes en formation (MSF). Cet accord - qui doit entrer en vigueur pour la prochaine année académique - convient aux fédérations hospitalières, nettement moins au Comité interuniversitaire des assistants candidats spécialistes (Cimacs) qui a organisé une manifestation et une grève du 20 au 24 mai dans les hôpitaux.

A la demande de l'Association belge des directeurs d'hôpitaux et de l'Absym, Antares Consulting a comparé les méthodes de financement hospitalier dans trois pays. Objectif de cette mission: proposer des pistes d'avenir pour réformer le système hospitalier belge.

"L'employeur dont le personnel, les entrepreneurs ou les sous-traitants courent un risque d'accident par piqûre ou d'exposition au sang et autres fluides est tenu de réaliser une analyse des risques, de prendre des mesures de prévention et de sécurité spécifiques, d'informer et former son personnel de manière adéquate et de mettre en place une procédure de notification et de suivi."

A la question de savoir si le système belge de financement des hôpitaux doit être revu, 80% des directeurs généraux et médicaux répondent par l'affirmative. Pour un répondant sur dix, le système de financement actuel suffit. Pour un répondant sur dix, le système ne doit pas être revu mais il a été contre-productif durant la crise.

L'Association belge des directeurs d'hôpitaux a organisé le 6 juillet un webinaire sur la technologie mobile à l'hôpital. L'occasion de tester auprès des directeurs d'hôpitaux les positions et propositions disruptives d'une série d'entreprises technologiques. Pour la ministre De Block, " l'implémentation des nouveautés prend trop de temps ".

Des initiatives concrètes sont actuellement prises dans plusieurs hôpitaux belges pour réduire l'empreinte énergétique de la production de soins. Cela va de la biométhanisation des déchets alimentaires à la récupération des pacemakers usagés en passant par la chasse aux antibiotiques dans les eaux usées.

Epicura a élaboré un " Recovery plan post Covid " pour relancer la machine hospitalière. Ce document de 80 pages synthétise les actions menées pour, entre autres, réorganiser les flux des patients, les examens techniques et les consultations, reprogrammer l'activité du bloc opératoire, rouvrir les unités non-Covid, dépister et limiter les impacts économiques et sociaux. François Burhin, directeur général de l'hôpital multi-sites, dévoile ce " guide " stratégique.