La première étape consistait à réduire les AES lors de l'utilisation des aiguilles et des cathéters. Le Comité d'hygiène s'est d'abord attaqué au dossier des cathéters en adoptant les cathéters de sécurité BD Nexiva™, rapidement suivis par les aiguilles de prélèvement de sécurité BD Vacutainer® Push Button Ultra Touch™ et les aiguilles BD Eclipse™. "Notre objectif ? Faire des Cliniques de l'Europe le premier hôpital bruxellois à être entièrement équipé au niveau de la sécurité", souligne Evelyn Vass, Directrice opérationnelle. "Nous envoyons également un message positif aux membres de notre personnel en leur montrant que nous pensons à eux. Leur sécurité est primordiale, de même que celle des patients."

Une transition facile

Aux Cliniques de l'Europe, personne ne pourrait se passer du nouveau matériel de sécurité. Au début, quelques employés ont dû s'habituer au BD Nexiva™. En effet, la technique d'insertion est différente. Le cathéter de sécurité est pré-monté avec un système clos intégré. "C'est vrai qu'il y a eu une résistance au changement dans certains services, mais, aujourd'hui, tous veulent le cathéter BD Nexiva™", précise l'infirmière hygiéniste. "Tant les utilisateurs que les patients en reconnaissent les avantages. Personne ne souhaite revenir au cathe?ter conventionnel !"

Communication et soutien

Les Cliniques de l'Europe savent que la communication est essentielle vis-à-vis de tout le personnel. Aucun département ou service ne peut être oublié. L'hôpital utilise donc différents canaux de communication tels que les e-mails, affiches et newsletters pour s'assurer de toucher tout le monde. De son côté, BD a proposé des modules e-learning avec un test à la fin de chaque module.

Campagnes de sensibilisation

Depuis 4 ans, le service Soins et Qualité travaille en étroite collaboration avec l'Hygiène hospitalière. "Nous avons développé des campagnes de sensibilisation sur les AES au sein de l'institution", explique Lieven Mangelschots, Directeur Soins et Qualite?. "L'impact a été très positif sur les utilisateurs. Nous avons introduit une véritable culture de sécurité. Un effort de "re-sensibilisation" continu est toutefois nécessaire. Il nous arrive également de mener des campagnes ciblées avec un suivi et un feedback minutieux pour certains services. Ce fut notamment le cas lorsque nous avons constaté une augmentation des AES en salle d'opération et à la stérilisation."

Résultats : 6 fois moins d'accidents

Le nombre d'AES a considérablement baissé grâce à la mise en place du matériel de sécurité et à l'étroite collaboration avec BD. Ils sont passés d'une centaine à maximum une quinzaine par an depuis 2017, soit une baisse de 85 %. Carol Destray, Conseillère en prévention : "Les chiffres sont clairs. Les quelques AES que nous enregistrons encore ne sont plus liés à l'utilisation des cathéters et aiguilles." Et Lieven Mangelschots de conclure : "Il n'y a pas de risque zéro en ce qui concerne les AES. Mais, en nous pre?munissant contre les AES avec le mate?riel de BD, nous avons bel et bien engage? la lutte contre les accidents."

http://lp.bd.com/prevention-AES.html