Tout sur Conseil médical

Tant pour le financement des soins à basse variabilité que pour la création et la gestion des futurs réseaux hospitaliers loco-régionaux, les conseils médicaux doivent s'impliquer et se professionnaliser pour défendre les intérêts du corps médical. A l'avenir, de nombreuses décisions devront être prises par consensus entre le gestionnaire et les médecins hospitaliers. A ces derniers de bien s'y préparer.

Le Conseil des ministres vient de donner vendredi 30 mars son feu vert au cadre légal pour la création de 25 réseaux hospitaliers et à un nouveau modèle de financement pour les soins à faible variabilité. Les grands principes étaient déjà connus. Le timing est précisé. Les médecins devraient être impliqués dans la gouvernance.

Dans les futurs réseaux hospitaliers loco-régionaux, les médecins devraient avoir plus de poids lors des négociations avec les gestionnaires parce qu'ils auront plus souvent l'occasion d'exprimer leurs avis au travers du Conseil médical de réseau. "Chaque décision qui a un impact sur l'organisation médicale sera prise en commun accord ", a promis la ministre.