Cela "est dû à l'augmentation du vieillissement de la population", estime Christine Mattheeuws, présidente du SNI. "Les seniors préfèrent rester à la maison le plus longtemps possible et font donc appel à des aides à domicile, entre autres des infirmiers indépendants. Les hospitalisations qui deviennent de plus en plus courtes jouent également un rôle".

Et pourtant l'organisation des entrepreneurs indépendants tire la sonnette d'alarme. Chaque année, il y a plus d'infirmiers qui quittent le secteur que de professionnels qui débutent dans le secteur, en raison du stress, des horaires irréguliers ou des départs à la pension. Le SNI est d'avis qu'il "est temps de revaloriser le secteur et de diminuer les charges administratives".