L'objectif de la réforme initiée par la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, est de rationaliser l'offre hospitalière en encourageant les établissements à travailler davantage et plus étroitement les uns avec les autres afin d'améliorer les soins aux patients.

L'UGIB soutient le principe de la mise en réseau des hôpitaux selon une approche loco-régionale et supra-régionale, en vue d'une rationalisation des structures hospitalières. Elle demande cependant à ce que les infirmiers ne soient pas oubliés dans le processus de gestion des futures entités.

Afin de réaliser un "vrai réseautage", l'Union appelle encore à prendre en compte tous les acteurs évoluant dans les soins à domicile ainsi que les institutions de soins et professionnels de la santé extra-hospitaliers.