Le concept présenté à Barcelone, qui repose sur la plateforme Azurion de Philips et le nouveau casque de réalité hybride HoloLens 2 de Microsoft, devrait à terme aider les chirurgiens dans la réalisation d'interventions minimalement invasives. Au cours d'une opération de ce type, le médecin n'a en effet pas la possibilité de voir ou de toucher directement la zone à traiter, mais doit se fier à des techniques d'imagerie médicale avancées telles que les rayons X de faible intensité ou les ultrasons. Le concept de réalité hybride de Philips et Microsoft offre à cette approche une alternative proprement futuriste, avec représentation en temps réel des données vitales dans une projection holographique. Le médecin pourra manipuler les images qui lui sont proposées de différentes manières et le système pourra être dirigé par la parole, l'oculométrie (ou eye tracking en anglais - le suivi des mouvements de l'oeil par une caméra intégrée au casque) ou les gestes. La généralisation du concept n'est toutefois pas encore pour demain : à ce stade, Philips et Microsoft cherchent surtout à récolter des données cliniques supplémentaires pour développer leurs futures solutions de réalité hybride et procédures guidées par l'image.

Michel van der Ven