Tout sur Belgique

L'incinération est certes une méthode efficace pour gérer les déchets dangereux, mais elle demeure problématique pour l'environnement. AMB Ecosteryl, une PME montoise spécialisée dans l'élimination - recyclage et destruction - de déchets hospitaliers, propose par exemple une solution respectueuse de l'environnement. Cela passe par la stérilisation : les machines broient les compresses, les seringues et autres déchets issus des blocs opératoires pour en faire un broyat qui passe ensuite dans un four à micro-ondes pour être enfin stérilisé.

Les hôpitaux belges ont accueilli 459 nouveaux patients atteints du coronavirus au cours des dernières 24 heures, pour un total de 5.590 personnes hospitalisées dans ce contexte, a indiqué jeudi le centre de crise du SPF Santé publique. En outre, 283 nouveaux décès sont à déplorer. Comme la veille, il y a eu davantage de sorties de l'hôpital (483) que d'entrées, a indiqué le virologue Emmanuel André lors du point presse quotidien sur le bilan de la pandémie en Belgique.

Pour l'agrément des réseaux hospitaliers cliniques locorégionaux, les autorités flamandes se basent exclusivement sur les critères fédéraux. Elles n'y ont donc ajouté aucune condition supplémentaire. Une première vague d'agréments devrait être achevée.

Le burnout guette les professions de soins. Si la littérature scientifique s'est largement penchée sur les causes, elle s'est également intéressée aux remèdes. Parmi ceux-ci, un processus d'accréditation issu du monde infirmier américain : l'hôpital magnétique.

Le cabinet Expense Reduction Analysts (ERA) collabore avec une vingtaine d'hôpitaux belges pour optimaliser le coût de leurs fournitures et services. Dans une période où les hôpitaux sont soumis à une forte pression financière, cette approche peut faire la différence.

" Les soins de santé sont aujourd'hui à la veille d'un changement de paradigme. De soins centrés sur le médecin et l'hôpital et rétribués majoritairement à la prestation, nous allons évoluer vers des soins intégrés centrés sur le patient et fondés sur la valeur qui mettront beaucoup plus l'accent sur des paiements groupés. "

"On dit toujours que nos soins de santé figurent parmi les meilleurs du monde. Mais lorsque l'on regarde les chiffres de l'OCDE, la Belgique est généralement dans le peloton et non en tête."

" Certains entendent supprimer les suppléments d'honoraires dans les pratiques privées, en ambulatoire et à l'hôpital dans les meilleurs délais. Dans un tel scénario, avec la liberté d'entreprise dans une démocratie libérale, rien n'empêche les médecins/dentistes de travailler hors contexte Inami. "

"Certains entendent supprimer les suppléments d'honoraires dans les pratiques privées, en ambulatoire et à l'hôpital dans les meilleurs délais. Dans un tel scénario, avec la liberté d'entreprise dans une démocratie libérale, rien n'empêche les médecins/dentistes de travailler hors contexte Inami."

Le 12 juin dernier sur le campus du Solbosch à l'ULB, l'équipe de ACTE (Autisme en Contexte : Théorie et Expérience) inaugurait son centre de recherche dédié au trouble du spectre de l'autisme. Un espace unique en son genre puisqu'il a été créé en collaboration avec des chercheurs, architectes mais aussi des parents d'autistes.

Une étude sur l' " Approche patients partenaires de soins " (APPS) a été menée tout récemment, en vue d'une grande collaboration au sein des quatre pays de la Grande Région, à savoir l'Allemagne, la Belgique, la France et le Grand-Duché du Luxembourg. Menée par un consortium universitaire interrégionale 1, coordonné par le département de santé publique de l'ULiège, celle-ci a permis de comprendre les expériences et les besoins tant des professionnels de santé que des patients, en matière de partenaires soins santé. De type qualitatif, elle a été menée avec le même guide de questions dans les quatre régions.

Ce 1er juillet, les Meaningful Use Criteria (BMUC) ont été publiés au Moniteur belge - avec les valeurs seuil que les hôpitaux doivent atteindre et la façon dont le budget partiel de 61,1 millions d'euros doit être réparti au sein du BMF. C'est pour bientôt puisque les hôpitaux doivent déjà transmettre leur rapport au SPF Santé publique début octobre. Septembre est la dernière fenêtre de référence possible.

" À peine 9% des médecins déclarent que la majorité de leurs patients partagent régulièrement avec eux des données de santé telles que leur tension, leur poids, etc. Pourtant, combler le fossé entre soignés et soignants pourrait abaisser radicalement le risque de burn-out chez ces derniers. "