Tout sur Bruxelles

En dépit de toutes les mesures supplémentaires adoptées par les autorités, notamment pour soutenir le secteur pendant le covid, les hôpitaux généraux sont dans les difficultés jusqu'au cou. Le nombre d'hôpitaux qui tournent à perte ou se trouvent dans la zone de danger augmente.

15,8% des patients hospitalisés ont déclaré au moins un événement indésirable. C'est ce que montre l'enquête Prim (Patient-reported incident measure) menée par la Paqs en collaboration avec trois mutualités, à Bruxelles et en Wallonie. Impliquer les patients dans la mesure des événements indésirables s'impose pour améliorer la qualité et la sécurité des soins dans les hôpitaux.

Mardi 26 septembre, l'ULB a inauguré l'European Plotkin Institute for Vaccinology (EPIV) à Bruxelles, du nom d'un des pères de la vaccinologie, l'Américain Stanley Plotkin (lire encadré). L'Institut rassemblera une cinquantaine de chercheurs sur 3.600 m2 de laboratoires de pointe. Objectif: mieux comprendre, soigner et prévenir les maladies infectieuses.

En Région bruxelloise, le premier (et seul) centre de ressourcement pour patients touchés par le cancer vient d'inaugurer ses nouveaux locaux sur le site Delta du Chirec. Par le biais de la médecine intégrative, il propose aux patients des acitivités pour les aider sur les plans physique, psychologique et social. L'appel est lancé pour créer d'autres centres de ce type à Bruxelles.

Comment aller vers des soins à faible impact environnemental? Ce défi d'envergure était au centre de la troisième conférence du cycle "Université en transition, défis écologiques et soins de santé" organisé par l'UCLouvain[1]. Pour l'anesthésiste Natalia Magasich-Airola, la gestion des déchets au bloc opératoire doit être revue en profondeur.

Depuis le 30 septembre, les centres de chirurgie complexe de l'oesophage du Chwapi/GHDC, des Cliniques universitaires Saint-Luc et du Ziekenhuis Oost Limburg ne peuvent plus bénéficier de la nomenclature Inami pour ces interventions chirurgicales. Les députées fédérales Fonck et Rohonyi demandent de geler provisoirement cette mesure de retrait de cette convention.

" Les interventions financières importantes des pouvoirs publics suite à la crise du Covid-19 ont permis au secteur hospitalier de garder la tête hors de l'eau tant en 2020 qu'en 2021 mais la marge de manoeuvre pour de nouvelles interventions publiques sera sans doute très limitée ", préviennent les auteurs de l'étude Maha.

La fédération Gibbis estime que les spécificités bruxelloises justifient un nombre de lits hospitaliers par habitant plus important en Région de Bruxelles-Capitale que le seuil fixé par la programmation au niveau national.

Nos confrères du Quotidien du Médecin annoncent que les internes français ont lancé le 27 juillet une procédure judiciaire sous forme d'avertissement aux directions hospitalières. Ils demandent aux établissements de respecter - enfin - le temps de travail maximum des juniors, borné à 48 heures mais dépassé chroniquement dans de nombreux services.

Gibbis se renforce de six hôpitaux publics et privés bruxellois. Guy Vanhengel, ancien ministre bruxellois de la Santé, deviendra le 1er juillet président de l'organe d'administration de cette fédération qui regroupe 67 institutions de soins.

Pour la première fois en Belgique, le célèbre dessinateur français présente sa série de dessins dédiés aux soignants dans les couloirs de l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles...

Gibbis se renforce de six hôpitaux publics et privés bruxellois. Guy Vanhengel, ancien ministre bruxellois de la Santé, deviendra le 1er juillet président de l'organe d'administration de cette fédération qui regroupe 67 institutions de soins.

La nouvelle directrice générale assurera la gestion et la supervision de la relation au marché sud (Wallonie et Bruxelles), en ce compris le suivi des processus d'implémentation et de support, développement commercial et marketing.

Pour la fédération Gibbis, si Omicron provoquait l'hospitalisation massive de patients, il faudrait changer de stratégie et laisser aux médecins hospitaliers la capacité de réguler eux-mêmes la prise en charge des patients nécessitant des soins urgents.

La traditionnelle étude Maha de Belfius analyse cette année l'impact de la pandémie sur les finances des hôpitaux. Sans les avances financières débloquées par le Fédéral et les aides régionales, les hôpitaux auraient affiché en 2020 un résultat courant négatif de 737 millions. Grâce aux avances, il remonte à un léger résultat positif de 111 millions d'euros.

La traditionnelle étude Maha de Belfius analyse cette année l'impact de la pandémie sur les finances des hôpitaux. Sans les avances financières débloquées par le Fédéral et les aides régionales, les hôpitaux auraient affiché en 2020 un résultat courant négatif de 737 millions. Grâce aux avances, il remonte à un léger résultat positif de 111 millions d'euros.

Dans le hall d'entrée du CHU Saint-Pierre (du site de la porte de Hal), un cube suspendu sur sa pointe colore les bâtiments. Imaginé par Charles Kaisin, cette oeuvre est une composition originale d'origamis, pliés et assemblés par des membres du personnel, des patients et des centaines de bénévoles. Inaugurée le 27 octobre dernier, cette installation rend hommage au personnel soignant et représente le reflet de la diversité et de la richesse culturelle du CHU Saint-Pierre et de ses patients.